Accueil > La communauté de communes > Les 30 communes > Monlezun


Bâti sur un éperon rocheux d’où la vue embrasse un admirable panorama, en bordure de la route départementale 3, Monlezun est un des hauts lieux de l’ancien Pardiac, fortifié dès l’époque préromaine. Son nom vient du latin « mons lugduni ».

Dominant la rive gauche du Bouès, se dressent les imposants vestiges du château féodal, ancienne résidence des comtes de Pardiac. Bien conservé jusqu’au 16ème siècle, il eut à souffrir, pendant les guerres de Religion, des troupes protestantes du capitaine Sus qui s’y installa, mettant en coupe réglée toute la région. Assiégé par les catholiques commandés par Jean d’Antras, il fut repris et démantelé afin de ne plus servir de repaire aux pillards. Il ne subsiste aujourd’hui que le haut donjon carré et un pan de large mur étayé de deux contreforts reliés par des arcatures en plein cintre. Ces ruines sont émouvantes surtout au soleil couchant.

Non loin de là, dans la plaine, au bord d’un chemin qui menait à Saint Jacques de Compostelle, s’élevait autrefois, l’ancienne commanderie Saint-Christophe des chanoines réguliers de Saint-Antoine de Toulouse, établissement hospitalier dont il ne reste que quelques fragments de murs insérés dans des dépendances agricoles.

L’église Saint-Martin, des XVe – XVIe siècles, est un puissant édifice quadrangulaire percé d’un beau portail gothique orné, côté droit, d’un chrisme provenant de la chapelle Saint-Antoine.

Havre de paix dans un site pittoresque de champs et de bois, l’école nouvelle « le carouet » est un lieu privilégié pour l’épanouissement de l’enfance en contact permanent avec la nature. Le centre de vacances de printemps et d’été accueille, lui, des enfants de six à douze ans.

Bon territoire de chasse, pêche, fête locale pendant trois jours début juillet. Possibilité de terrains à bâtir.

Imprimer la page courante
Ce site est la propriété exclusive de la communauté de communes Bastides & Vallons du Gers